Top

   

TEST imprimante 3D : Creatr HS de Leapfrog

Nous avons testé l’imprimante 3D Creatr de Leapfrog. Notre choix s’est porté sur ce modèle pour quatre raisons.

 

 

  1. Leapfrog est une startup innovante comme nous les aimons mais à la différence des startups concurrentes, Leapfrog est passée au stade industriel. Pas de pré-commande, pas de délai de réception interminable sur un hypothétique modèle qui n’existe, au mieux, que sous forme de prototype
  2. Il n’était pas question non plus de commander une énième imprimante « open » car elles ne progressent pas très vite, nécessitent un montage complexe et décourageant, tombent sans arrêt en panne et le résultat imprimé n’est guère enthousiasmant.
  3.  Le prix du modèle Creatr était très raisonnable en regard de ses performances et de la concurrence.
  4. Les imprimantes de Leapfrog, que ce soit la Creatr ou la Xeed utilisent le logiciel open source et gratuit Repetier qui est de bonne facture et qui fonctionne également sous Mac. Nous avons acquis également l’excellent logiciel Simplify3D, qui comme son nom l’indique, simplifie beaucoup les opérations. A ce propos, nous avions envisagé le test du constructeur en vogue Zortrax mais son imprimante ne s’utilise qu’avec un très mauvais logiciel maison, par ailleurs impossible à tester sans l’imprimante. C’est dommage car nous avons vu fonctionner l’imprimante et hormis son abominable logiciel, elle imprime vite et bien.

La machine a mis exactement 15 jours pour arriver après la prise de commande et un règlement par carte bancaire.

IMG_1630

Le colis fait pas loin de 60 kg et déballée, l’imprimante est assez imposante. Elle respire la qualité, le cadre est en acier de 4mm d’épaisseur garantissant une rigidité suffisante pour assurer la précision vantée par le constructeur.

DSC01251

Toutes les imprimantes 3D sont testées avant d’être livrées. Ce test permet de supprimer les fameuses pannes au déballage mais surtout il donne une indication sur la précision de la machine; pas de doute, elle est excellente.

DSC01260

LeapFrog fournit des videos très claires concernant l’installation et la mise en oeuvre. Ces videos sont rassurantes mais pas vraiment utiles tellement l’utilisation de l’imprimante est simple. C’est presque Apple! Deux cables à brancher, l’alimentation (prise de terre, 220v) et un cable usb.

 

Alors pourquoi « presque » Apple?

Parce que le logiciel, Repetier ou même Simplify, demande un peu de concentration. Pour l’installation de « Repetier », il faut suivre un pas à pas très bien fait sur le site de Leapfrog. Très bien fait mais néanmoins laborieux. De son côté Simplify est très bon de ce côté là: même pas besoin d’installation; on le télécharge, on le lance par un double-clic. Rien à paramètrer, la configuration de l’imprimante est déjà prête. Néanmoins, que cela soit pour l’un ou pour l’autre des logiciels, l’automatisation n’a pas été poussée jusqu’au bout et leur interface respective laisse parfois l’utilisateur un peu dubitatif.

On rêverait d’un logiciel à deux boutons: « télécharger un objet » et « imprimer ». On y est presque mais il faudra veiller à attendre que l’extrudeur et le lit chauffant (la plaque en verre sur laquelle l’objet s’érige peu à peu) atteignent la bonne température. Cela peut prendre un bon quart d’heure pendant lequel le débutant pourrait se demander si son imprimante n’est pas en panne. Un message bien visible ne serait pas du luxe.

 

 

Détails extérieur

La longueur de filament nécessaire et temps d’extrusion sont affichés. C’est très pratique. Les chiffres prévisionnels fournis correspondent parfaitement à la réalité.

L’imprimante allumée, même sans fonctionner, est assez bruyante, le bruit ressemble à celui d’un (tout) petit réacteur d’avion. Rien de dramatique, on peut parler et passer des coups de fils en restant à un mètre de la machine. Cependant, à la longue, ce bruit nuit à la concentration, il est assez désagréable. Une pièce dédiée à l’imprimante est, de notre point de vue, nécessaire. Néanmoins, ça n’est pas -et de loin- l’imprimante la plus bruyante. Le modèle Xeed, de ce point de vue, est très supérieur; son carénage fait des miracles. Des miracles pour l’audition mais pas pour le portefeuille (7000 euros hors taxe).

 

Conclusion:

L’imprimante 3D Creatr de Leafrog est supérieure à la Markerbot replicateur 2X, sa concurrente directe. Mise en oeuvre plus simple et des objets plus précis (alors que les deux imprimantes annoncent une précision identique) et plus solide.

Néanmoins, la markerbot est beaucoup plus silencieuse, carénage oblige. Dans un bureau, la Markerbot bien que plus chère (plus de 2000 euros HT) est préférable.

Le prix moyen de cette imprimante est de 2390€

Author: Chloé
About me

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site. We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information