Top

 

Auto'top (26/07/17)

Un article sur les voitures, ça faisait longtemps ! Donc, nous revoilà avec un top 5 des vidéos sur l'automobilisme ! 

 

 

 

Reproduction d'un quatre cylindres boxer

Et effet, un passionné a bel et bien reproduit le quatre cylindres boxer d’une Subaru WRX en modèle réduit. Une impression 3D qui permet de bien comprendre le fonctionnement d’un moteur aux cylindres opposés.

Sur la chaine Youtube « Engineering Explained » spécialisée dans la vulgarisation des techniques automobiles, on retrouve deux vidéos assez instructive. On y voit, entre autre, un moteur boxer d’une Subaru WRX imprimé, à échelle réduite, en 3D. Fabriqué en plastique, ce petit moteur tourne et présente la particularité de pouvoir être, en partie, démonté. On peut donc voir l’interaction entre ses pièces mécaniques réalisées, pour l’occasion, en différentes couleurs. Durant la première partie de la vidéo, le moteur tourne assez lentement, ce qui permet de bien comprendre son fonctionnement. À partir de 3min30, un petit montage fait correspondre le régime de ce moteur en plastique à celui d’un vrai moteur utilisé sur route. Toujours à un rythme bien inférieur que celui d’un bloc réel, bien sûr. Mais la vidéo n’en reste pas moins instructive.

 

"Occasions à saisir" utilise l'impression 3D

Pour ceux qui ne le savent pas, "Occasions à saisir" (Wheeler Dealers) est une émission de télévision britannique consacrée à l'automobile, diffusée depuis le 7 octobre 2003 sur Discovery Channel. 

Présenté par le concessionnaire Mike Brewer et le mécanicien Edward « Edd » China, chaque épisode est consacré à une voiture d'occasion depuis sa recherche et son achat jusqu'à sa revente après sa remise en état. Les épisodes sont ouverts par Mike Brewer qui suit le cheminement d'un acheteur à la recherche d'un modèle particulier de voiture d'occasion sur internet. Après avoir restreint sa recherche, il prend contact avec les vendeurs, inspecte minutieusement le véhicule et l'essaie, puis en négocie le prix.

Mike Brewer confie la voiture à l'atelier mécanique de Edd China et lui fixe un budget pour les réparations, budget basé sur le prix d'achat et la cote du marché pour pouvoir tirer un bénéfice de l'opération. Détaillant chaque étape à la caméra, Edd China répare le véhicule à l'aide de pièces détachées souvent négociées par Mike Brewer.

Une fois la voiture remise en état, celle-ci est testée par les deux présentateurs puis mise en vente sur les sites d'annonces (ou de collectionneurs) à un tarif qui prend en compte la restauration. Finalement, chaque vente est négociée par Mike Brewer.

Cependant, rénover des voitures d'occasions peut souvent devenir très coûteux. C'est pourquoi lors du 100ème épisode de l'émission, Edd va utiliser une imprimante 3D pour réparer une pièce détachée. 

 

CLIO. A non pardon. KLIO !


Lorsque nous parlons de la technologie d'impression 3D qui influence l'industrie automobile, on pense généralement à un moyen de produire des composants à faible coût. Cependant, la société sud-coréenne KLIO Design a franchi un cap et a démontré que la technologie peut également être utilisée efficacement pour fabriquer le corps et les sièges d'une voiture. Leur travail (appelé KLIO Design) a été exposé lors de la récente conférence et exposition internationale Smart Mobility, à Dongdaemun Design Plaza à Séoul.


Ce projet (imprimer sa voiture en 3D) est destiné à permettre aux clients d'avoir un rôle plus actif et collaboratif dans la conception de leurs voitures, par opposition à une entreprise plutôt orientée fournisseurs. Ainsi, ils peuvent choisir parmi une combinaison de différentes conceptions de corps, ainsi qu'une petite plate-forme standardisée. Différentes conceptions sont choisies selon des facteurs tels que la façon dont la voiture sera utilisée, le nombre de passagers qu'elle transportera et l'impact environnemental qu'elle pourrait avoir.

Le projet de KLIO correspond bien à la tendance actuelle de la mobilité intelligente en Corée du Sud. En effet, plusieurs entreprises et organisations tentent d'appliquer la technologie et l'innovation modernes afin de promouvoir une mobilité plus durable, une façon de fabriquer et de conduire des voitures qui minimiseront la pollution, les perturbations du trafic et les blessures / accidents mortels.


La plate-forme de la voiture a été conçue afin de maintenir le poids au minimum absolu sans sacrifier la stabilité de véhicule. L'impression en 3D, quant à elle, a été utilisée pour fabriquer le couvercle de la roue, la protection de la roue, le volant et les parties de la trame spatiale, permettant ainsi la personnalisation de masse et l'accélération du processus de création en annulant la nécessité de créer des moules. 

Petite anecdote : la conception des sièges de l'auto était un design particulièrement complexe, mais l'utilisation de Materialize a permit de rendre le processus de fabrication plus simple. Sa forme en forme de treillis a été répartie selon les zones de rembourrage, mais l'équipe a décidé qu'il serait plus facile de l'imprimer en une seule partie, car l'assemblage de plusieurs zones de rembourrage pourrait s'avérer difficile.

 

Ce soir, on mange une Mustang ! 

Ces Ford Mustang comestibles ont vu leur échelle réduite au 1/43 par pragmatisme. Eh oui, bonjour l'indigestion si elles avaient été conçues à taille réelle... La technologie employée pour les réaliser n'est pas anodine non plus, vu que c'est l'impression 3D qui a été choisie pour cette opération, alors qu'il y a quelques années, nous aurions été obligés de nous contenter d'un procédé plus traditionnel, celui du moulage.

Ford entend par là souligner sa préférence de l'impression 3D, plus instantanée et plus flexible que les autres techniques de prototypage, ce qui permet de gagner en créativité.

 

Les buggy radiocommandé aussi ont droit à la 3D

Bon, fini les 4 roues grands modèles et bonjour les 1/5. Si jamais, le rapport 1/5 est une échelle assez répandue pour le radio-modélisme sur piste, équipé pour la plupart de moteur 23cm³ deux temps, ayant en moyenne un poids d'environ 6 kg, pouvant aller jusqu'à 80 km/h. En gros une échelle de "pro", très utilisée chez les constructeurs automobiles (les "vrais") pour faire des maquettes de style par exemple. Dans cette catégorie, nous retrouvons entre autres, les voitures tout-terrain et particulièrement les buggys, utilisés en compétition sur piste en terre avec petits amortisseurs et pneus divers.

L'exemple ici, c'est l'entreprise VECTARY (qui propose un logiciel de modeling gratuit et en ligne. Petit article dessus dans pas longtemps.. Mais chuuut) qui montre rapidement le montage de la structure et des pneus du buggy. 

Vous souhaitez en savoir plus sur les RC buggy ? Direction RC Buggy World !

 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Author: Chloé
About me

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site. We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information