Top

   

Auto'top (26/07/17)

Un article sur les voitures, ça faisait
Lire la suite...

Devenez blogueur d'un jour !

Envie de faire partie d'une communauté
Lire la suite...

L'impression 3D impacte votre entreprise

Voilà un petit temps maintenant que je
Lire la suite...

COMIC CON GENT ARRIVE !

COMIC CON GENT est une convention annuel
Lire la suite...

Les favoris de nos lecteurs

Nos guides

Tous les articles

Stratasys relance une imprimante 3D !

Pourquoi Stratasys lance (encore) une imprimante 3D pour le prototypage rapide ?

 

Alors que le marché de la fabrication additive se tourne de plus en plus vers la production, Stratasys lance une nouvelle imprimante 3D dédiée au prototypage rapide. Erreur stratégique ? Le fabricant estime qu’au contraire il s’adresse à un marché où la pénétration de la technologie est encore faible : les designers des petites et moyennes entreprises.

L’impression 3D ne se cantonne plus au prototypage et commence à être utilisée en production. De nouvelles opportunités s’offrent aux fabricants de machine. Mais Stratasys, l’un des leaders du marché, continue de miser sur le prototypage. Le groupe israélo-américain a annoncé lundi 6 février le lancement de sa gamme d’imprimantes F123 Series à l’occasion de Solidworks World, la grande messe annuelle de l'éditeur français Dassault Systèmes qui se tient du 6 au 8 février à Los Angeles.

Le fabricant estime qu’avec ces nouvelles imprimantes dédiées au prototypage, compactes et faciles à utiliser, il touche un public qui reste à conquérir : les groupes de conception produit des petites et moyennes entreprises, rassemblant designers et ingénieurs.

"Ils constituent 63% du marché du prototypage. Pourtant, ils utilisent encore en majorité l’usinage, le moulage par injection et d’autres méthodes classiques pour fabriquer leurs prototypes", avance Zehavit Reisin, vice-présidente du prototypage chez Stratasys.

 

Les imprimantes F123 sont disponibles en trois tailles, permettant de fabriquer des pièces entre 25 et 35 centimètres. Stratasys ne souhaite pas encore dévoiler leur prix. Elles fonctionnent grâce à la technologie FDM, par dépôt de matière fondue. Une technologie commercialisée pour la première fois par Stratasys dans les années 1990. Cette technologie est l’une des plus répandues, car elle est rapide et peu coûteuse, mais elle n’est pas très performante pour la fabrication de pièces complexes. Les F123 sont compatibles avec quatre thermoplastiques : le PLA, l’ABS, l’ASA et le PC-ABS.

 

Le marché professionnel pour sortir de ses difficultés financières

Stratasys connaît depuis trois ans d'importantes difficultés financières. Le groupe a perdu près de 1,4 milliard de dollars en 2015 et 78 millions de dollars en 2016. Ces pertes s’expliquent par l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, mais aussi par un précédent choix stratégique : le rachat en 2013 de Makerbot, spécialiste des imprimantes 3D personnelles. Or le grand public s’est vite lassé de la technologie. Le fabricant a donc préféré développer son offre pour les professionnels avec de nouvelles machines dédiées au prototypage, mais aussi des prototypes d'imprimantes 3D de très grandes tailles. Espérons que ce nouveau choix stratégique lui réussisse mieux.

 

Une fonction pour passer de la CAO à l’impression plus rapidement

Le fabricant a également annoncé lors de SolidworksWord  le lancement de « Grabcad », une fonction ajoutée au logiciel de conception assistée par ordinateur de Dassault Systèmes Solidworks, permettant de lancer une impression sur une machine Stratasys depuis ce logiciel. Ce qui évite de convertir le fichier CAO en fichier STL, le format lu par les imprimantes 3D.

 

 

 

Selon l'article de usine nouvelle (http://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-stratasys-lance-encore-une-imprimante-3d-pour-le-prototypage-rapide.N497489)

Author: Chloé
About me

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site. We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information