Top

   

Auto'top (26/07/17)

Un article sur les voitures, ça faisait
Lire la suite...

Devenez blogueur d'un jour !

Envie de faire partie d'une communauté
Lire la suite...

L'impression 3D impacte votre entreprise

Voilà un petit temps maintenant que je
Lire la suite...

COMIC CON GENT ARRIVE !

COMIC CON GENT est une convention annuel
Lire la suite...

Les favoris de nos lecteurs

Nos guides

Tous les articles

Nos amies les bobines

On ne ferait rien sans ces bobines de filaments et pourtant, elles ne nous rendent pas la vie simple. Que ce soit les fins inutilisables ou les bobines plastique vides. Voilà quelques idées pour vous faciliter la vie.

 

 

Problème n°1 : Les fins de bobines

Comme de nombreux « maker » ont pu s’en rendre compte, les fins de bobines sont souvent causes de problèmes. En effet, le fil est souvent plus serré dans les derniers mètres de la bobine qu’au début ; ce qui rend l’extrusion un peu plus délicate. L’enroulement du fil fait office de ressort qui, la plupart du temps, vient s’opposer au mécanisme d’extrusion de votre imprimante. Malheureusement, le problème ne vient pas que de là. Si vous regarder attentivement votre bobine, vous remarquerez un petit morceau de fil coincé à la base de la bobine de filament. Ce petit morceau de fil va éviter à ce dernier de ce dérouler tout seul. On ne peut pas le nier, c’est très pratique lorsque la bobine est remplie, voir à moitié remplie. Mais en fin de bobine c’est ce petit fil qui vient nous handicaper grandement. Le feeder doit forcer de plus en plus pour libérer le filament à cause de ce petit bout. Vous commencez à comprendre ? Le problème vient en réalité de la bobine.

 

Donc, on fait quoi pour remédier à ce problème ?

On vire la bobine ! Ça pourrait être fou à croire, mais c’est aussi simple que ça. Le fait de retirer la bobine (problème premier) va permettre au feeder de se « reposer » et on évite ainsi que ce dernier force de trop.

20150808_094544.jpg

 

Et si on ne veut pas retirer la bobine et qu’on accumule quand même les fins de bobines, on fait quoi ?

Il est vrai que cette technique peut provoquer quelques problèmes lors de l’impression. Autrement, pourquoi les fabricants s’embêteraient à enrouler les filaments autour d’une bobine ? Tout simplement parce que c’est cette dernière qui va permettre au fil de rentrer de façon régulière dans le feeder. En gros avec cette technique, c’est au petit bonheur la chance pour que votre objet soit parfait !

 

Donc, si vous n’avez pas le courage d’enlever cette belle bobine en plastique, qu’est-ce qu’il faut faire pour utiliser au maximum ces fins de bobines ?

Un conseil : Faire un petit tableau Excel reprenant toutes vos fins de bobines. Ainsi, la prochaine fois que vous avez une pièce à imprimer, vous avez juste à regarder la quantité de matière dont vous avez besoin et peut-être que, par chance, un reste de bobine fera l’affaire !

 

Marque Type Couleur Diamètre Reste
FIL3D PLA noir 3 mm 12 g
ESUN ABS Orange 1.75 mm 100 m
NinjaFlex flexible Jaune 3 mm 60 g
ColorFabb WoodFill Bois 2.85 mm 40 g
ESUN PLA Argent 3 mm 95 g

 

Vous allez me dire « je veux bien moi, mais j’imprime que des pièces qui font minimum 400g ! «  alors, des bobines de 80g ou 40 g, ça ne me sert à rien ! Et bien, je ne vais pas vous contredire vu que vous avez totalement raison ; il n’y a pas moyen d’imprimer un objet de 400g avec une bobine de 25g. Comme vous vous en doutez, il y a un « mais »… Donc ; MAIS peu importe la taille des impressions que l’on fait, on a toujours besoin à un moment ou à un autre de calibrer son imprimante. C’est là que nos petits morceaux de fil interviennent. Une extrusion test ou tout simplement un objet test où la qualité ne nous importe peu,… On a TOUJOURS besoin d’un petit morceau de fil à portée de main.

 

Autre astuce : il y a moyen de déterminer si vous aurez assez de filament ou non grâce au poids de la bobine (N’oubliez pas de retirer le poids de la bobine vide, vous allez me dire « logique ! » mais il est facile de passer à côté).

 

Pourquoi pas changer de bobine quand l’imprimante est en marche ?

Et bien oui. Ça nous faciliterait bien les choses de pouvoir changer directement de bobine lorsque votre imprimante est en marche. Mais est-ce que c’est possible ? Normalement, le mode pause est possible sure les imprimantes grâce au contrôleur. Ça va parquer la tête d’impression dans un coin de la machine, ensuite tu relances quand tu as fait le changement. Petit désavantage, c’est qu’il faut être là et prévoir avant que le plastique vienne à manquer. Cette technique est donc à éviter si vous devez vous absenter. Mais en attendant, cette technique est géniale lorsque vous avez des gros objets à faire (=longue impression). Ainsi vous ne devez pas vous tracassez sans arrêt du reste de la bobine.

Bien sûr, cette technique n’est pas facile à réaliser. Ce serait trop simple autrement.. Donc, petit conseil : lorsque vous réalisez le changement de bobine, assurez-vous que le plastique de la nouvelle bobine vienne correctement en extrudant un peu à la maison avant d’interrompre la pause. Objectif : Ne me imprimer dans le vide. Mais ça peut toujours nous arriver. C’est pourquoi, lorsque ça imprime dans le vide pendant un petit moment, ne touchez surtout pas à l’objet et laissez-le à sa place. Vous pourrez ensuite repérer où l’impression s’est arrêté en regardant attentivement la pièce. Petit désavantage, c’est que lorsque vous voulez reprendre une impression après un « cancel » vous avez IMPÉRATIVEMENT besoin d’un plateau chauffant, histoire que votre objet ne se décolle pas.

 

Etape suivante, vous devez jouer avec Pronterface afin de repérer la dernière couche imprimée et éditer le Gcode pour supprimer ce qui a été fait avant. Autant dire, que ce n’est pas des plus simple à faire (pour un novice de l’informatique).

 

Idée de génie : on prend deux fils et on les fusionnent !

Quelle bonne idée pour terminer les dizaines de bobines qui s’entasse près de l’imprimante ! Mais soyons réaliste, ça une idée de génie je ne pense pas. On a déjà (surement) tous essayé de coller 2 morceaux ensemble et chacun à sa manière ; Avec la chaleur du briquet, de l’acétone ou bien d’autres idées totalement folles comme celle d’utiliser un stylo 3D… Bref on s’est tous trouvé devant le même problème : ça ne tient pas vraiment quand on tire un peu dessus. Peu importe le procédé utilisé, la constance du diamètre ne sera que rarement au rendez-vous et la différence de matière (rabouter du Esun noir avec du ColorFabb blanc par exemple) peut potentiellement faire foirer l’impression à cause des possible différence de température d’extrusion.

 

Solution n°1 : Vous allez devoir aller chercher vos outils et faire un peu de bricolage ! C’est ce qu’a fait RichRap, un membre de «Youmagine », en créant le FilamentWelder. En gros, ça chauffe le filament X et le fusionne au filament Y. Au final c’est un projet excellent vu que ce serait une belle économie et qu’on pourrait ainsi faire des objets multi couleurs, mais dans la pratique c’est assez complexe. Pourquoi ? parce qu’avant de fusionner les deux fils, il faut avant tout voir s’ils sont compatibles (ABS, PLA, autres ? 1.75 ou 3 mm ?).  

Solution n°2 : Un projet vient de finir sur Kickstarter ; le EasyWelder. C’est une soudeuse Made in France capable de relier les filaments. Cet appareil ingénieux que l’on doit à la société bretonne I3D innovation, offre de nombreux avantages à l’utilisateur comme ceux de pouvoir recycler ses chutes et d’imprimer de plus grosses pièces. Un bénéfice aussi bien économique que pratique donc, certaines marques de filaments étant particulièrement coûteuses et la capacité des bobines pas toujours adaptées aux gros volumes d’impression. A l’image de nombreux fabricants dans ce domaine, I3D Innovation a lancé une levée de fond sur Kickstarter de 5500€ avec une participation de 91 personnes. Les contributeurs seront livrés entre août et septembre 2015 selon la récompense. Le grand public pourra quant à lui se procurer l’EasyWelder sur le site du fabricant courant septembre 2015. Plus d’informations ici.

 

Et nos bobines quand elles sont vide, on fait quoi ?

C’est bien de vider les fins de bobines. Mais après on se retrouve avec une belle collection de bobine en plastiques. C’est bien beau, mais elles aussi prennent de la place et en plus, elles ne servent à rien.

Et bien vous avez différentes possibilités : les recycler tout simplement (direction poubelle), les réutiliser pour y placer des filaments solitaires et sans bobine ou tout simplement développer votre imagination et vos talents de bricoleur pour les réutiliser avec une fonction totalement différente (petit exemple avec la photo qui suit). À vos outils !

 

Liens

https://ultimaker.com/en/francais/view/16983-petits-trucs-recuperation-des-fins-de-bobines 

https://ultimaker.com/en/francais/view/16983-petits-trucs-recuperation-des-fins-de-bobines 

https://www.youmagine.com/designs/filament-joiner-for-multicoloured-printed-3d-objects 

http://www.priximprimante3d.com/i3dinnovation/

 

Author: Chloé
About me

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site. We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information